23 décembre 1913, la création de la Réserve Fédérale Américaine

En l’honneur du 100ème anniversaire de la création de la Réserve Fédérale américaine, je vous propose un bref historique sur sa création et ses conséquences.

Bonne lecture.

La création de la Réserve Fédérale Américaine, du dollar américain et la faillite des États-Unis Au début du siècle dernier les États-Unis utilisaient les ” United States Notes » (USNs, http://bit.ly/dpBUE) comme instrument financier. Les achats étaient effectués en s’échangeant des certificats représentant une quantité déterminée d’or (http://bit.ly/17OaEAS) ou d’argent (http://bit.ly/Dbn6e) stockés dans des entrepôts gouvernementaux.

En 1907, une panique économique fait rage. En 1908 le leader républicain Nelson Aldrich crée la ” National Monetary Commission » (http://bit.ly/1dSEIKb) avec le mandat d’évaluer la situation. Ses publications en 1910 (http://bit.ly/1ceqfuW) mèneront à la création de la Réserve fédérale américaine. Le 3 février 1913, le président William H. Taft fait adopter le 16ième amendement (http://bit.ly/3i2E2C) de la constitution américaine qui permet de récolter des impôts. Le nouveau président Woodrow Wilson fait adopter le 3 octobre 1913 le ” Revenue Act of 1913 » (http://bit.ly/eKueac) et, grâce au 16e amendement (http://bit.ly/3i2E2C), on commence à percevoir des impôts de 1% sur les couples gagnant plus de 4’000 dollars & sur les gens seuls gagnants plus de 3’000 dollars, ainsi qu’une table d’imposition progressive (http://bit.ly/r79dRm). À l’époque, moins de 1% des américains, les plus riches, payaient des impôts.

Après des mois de discussions et d’opposition, le ” Federal Reserve Act » (http://bit.ly/rHwtu) est adopté par le sénat à 43 voix contre 25, avec 27 abstentions. Signé le 23 décembre 1913, il crée la ” Réserve Fédérale », une institution privée (http://bit.ly/IYMHLX) qui devient la banque centrale des États-Unis, et à laquelle on donne le pouvoir de la création d’argent non-basé sur l’or, et ce même si la constitution américaine ne le permet pas (http://bit.ly/BMDob). La FED introduit les ” Federal Reserve Notes » (FRNs, http://bit.ly/6R7hH) qui deviendront les dollars américains (http://bit.ly/1jrsDNB) tels qu’on les connaît aujourd’hui. L’acte fait que les banques fédérales sont incorporées (http://1.usa.gov/ciUjBr) en 1914 et à partir de 1916 la FED commença à distribuer ses FRNs en parallèle (http://bit.ly/1h6ABi9) avec les ” United States Notes » (USNs). Un individu pouvait alors échanger son or contre des FRNs (dollar américain). Les USNs étaient des reçus officiels représentant la richesse réelle en or et en argent de la population, alors que les FRNs sont des bouts de papier sous forme de dette basés sur rien de réel, ce qu’on appelle ” Fiat currency » (http://bit.ly/1g18XAh). À chaque fois qu’un échange comme ça se faisait, moins d’or étaient disponible et plus de dette étaient créée. Tranquillement, la Réserve Fédérale se ramassait avec de plus en plus d’or et le peuple, de moins en moins. Éventuellement, la limite allait être atteinte.

En 1920, le Congrès américain vote le ” Independant Treasury Act of 1920 » (http://bit.ly/1i19RkB), un acte qui mets fin au ” Treasury Department of the United States government » (http://bit.ly/1cNIJNR) et laisse le champ libre à la FED. Rapidement, les réserves d’or se retrouvent vides et les États-Unis sont dans la fâcheuse position de ne plus être en mesure de remplir leur obligations contractuelles vis-à-vis la Réserve Fédérale, ce qu’on appelle dans le jargon des affaires ” l’insolvabilité », la faillite.

Dans les semaines qui précédèrent le mois de mars 1933, les américains perdirent grandement confiance en les banques et en peu de temps commencèrent à fermer leurs comptes et réclamer leur en or, ce qu’ils avaient déposés en échanges de certificats. Les banques étaient incapables de le remettre car il n’en avait pas assez pour combler la demande. En effet, les banques avaient donnés plus de certificats que d’or qu’elles possédaient réellement. Devant l’impossibilité de répondre aux besoins, des milliers de banques fermèrent leurs portes et déclarèrent faillite, laissant la population en plan. Cette épreuve s’ajoutait aux conséquences de la crise économique de 1929 (voir les ” Recall Loans » (http://bit.ly/1aV4uJW) de 1929 pour plus d’informations). En 1931 seulement, 2’290 banques ont fait faillites (http://bit.ly/1a4aO2w) aux États-Unis et les conséquences de la grande dépression se sont faites sentir jusqu’en Europe où près de 15 millions d’emplois furent perdus (http://nyti.ms/1cAXnI9).

C’est ainsi que le 2 mars 1933, le gouverneur de Washington, Clarence Martin, via le ” Washington State Senate Bill No. 185 » (http://bit.ly/hyfXtU) et autorisé par les deux chambres, ordonne la fermeture de toutes les banques de l’état de Washington. Avant même le début de la prochaine journée, et ce à la grandeur du pays, le 4 mars 1933, toutes les banques des 48 états de l’époque ferment aussi leurs portent et ce jusqu’au 13 mars pour les 12 banques de la réserve fédérale et jusqu’au 15 pour toutes les autres.

Arrive le 4 mars 1933 Franklin Delano Roosevelt, le nouveau président américain, avec un speech pour ” réconforter le peuple » (http://bit.ly/18sS7bN) et sauver les banques. Il émet alors une série d’ordres exécutifs et de proclamations qui transformeront le système bancaire américain.

• Message inaugural de Franklin D Roosevelt du 4 mars 1933 (http://bit.ly/18sS7bN) – Il explique qu’il va contrôler les banques et le système ; • Proclamation 2038, March 5, 1933 (http://bit.ly/1e6Hv2B) – (Proclamation qui allait devenir le ” Act of March 9 1933 ») ; • Executive Proclamation 2039, 6 mars, 1933 (http://bit.ly/tEDJA) – La déclaration d’un ” Bank Holiday » (période pendant laquelle les banques sont fermées); • Résolutions des gouverneurs, 6 mars 1933 (http://bit.ly/1bHzez8) – Les gouverneurs des 48 États annoncent que les labeurs futures de leurs constituants pourront servir à payer la faillite, faisant officiellement d’eux des esclaves économiques; • Executive Proclamation 2040, 9 mars 1933 (http://bit.ly/17ObEVK) – La creation d’un ” Bank Holiday » et de l’état d’urgence nationale; • Message to Congress on Resumption of Banking, 9 mars 1933 (http://bit.ly/18cHU5t) – Demande de Roosevelt pour que la FED commence à émette de l’argent (FRNs); • Executive order 6073, 10 mars 1933 (http://bit.ly/1fpN3ZS) – Les banques ouvrent leurs portes sous une nouvelle formule; • Executive order 6102, 5 avril 1933 (http://bit.ly/tz1g6) – Cet ordre exige que tout ce qui est pièce d’or, monnaie ou certificat pour de l’or ” soit immédiatement retourné au gouvernement »; • Executive order 6111, 20 avril 1933 (http://bit.ly/1aLxcAk) – Gère les transactions financères sur les marches étrangers; • HRJ-192, June 5th 1933, 73rd Congress, 5 juin 1933 (http://bit.ly/18V6dPN) – La résolution qui élimine de l’or comme standard et scelle la faillite; • Executive order 6246, 10 août 1933 (http://bit.ly/1iAg8ld) – Gère les achats du gouvernement et l’application des codes de lois.

Avec la proclamation 2040, Roosevelt rend l’état d’urgence nationale permanent et empêche l’exportation, la frappe et la conservation personnelle de la monnaie en or, ainsi que sa spéculation sur les marchés internationaux. Le jour suivant, il signe l’ordre exécutif 6073 permettant aux banques de rouvrir mais ordonne à celles qui veulent le faire d’obtenir une licence qui les font tomber sous la juridiction du Secrétaire de la Trésorerie. Elles doivent conserver tout l’or qu’elles reçoivent et commencer à distribuer des FRNs (dollars américains), lesquels ne reposent pas sur l’or. Plus de 2’000 banques resteront définitivement fermées après le 15 mars, ne se procurant pas de licence en règle avec le nouveau régime (Robert Lynn Fuller, Phantom of Fear: The Banking Panic of 1933 (McFarland, 2011)).

Par la suite, Roosevelt signe l’ordre exécutif 6102 et ordonne à la population de ramener à une des succursales de la ” Federal Reserve System » d’ici le 1 mai 1933 tout ce qu’elle possédait en or (monnaie, pièce et certificat) sous peine d’une amende de 10’000 dollars américains (284’000 US$ en date de novembre 2013) et de 10 ans d’emprisonnement.

Le gouvernement américain ne pouvant plus rembouser ses dettes avec de l’or (The Defining Moment: The Great Depression and the American Economy in the Twentieth Century (University of Chicago Press, 1997) p. 29), la faillite des États-Unis est officialisée le 5 juin 1933 à 16h40 quand le congrès approuve la résolution 192 (http://bit.ly/18V6dPN) rendant légal et donnant pleine valeur au billet vert de la Réserve Fédérale. Pour gérer la faillite ainsi que l’apport financier constant du peuple américain, et pour ne manquer personne, la nouvelle corporation des États-Unis, le 14 août 1935, adopte le ” Social Security Act » (http://1.usa.gov/qVFpRA), qui donne un numéro de sécurité sociale à tous les ” nouveaux citoyens » américains, rend les rapports d’impôts obligatoires pour tous ces ” numéros », puis remet au ” Bureau of Internal Revenue » (http://bit.ly/5DFLyA) le mandat de percevoir les impôts auprès de ces ” numéros » Maintenant connue sous le nom de ” Internal Revenue Services », l’IRS n’est rien d’autre qu’une agence de collection privée et inconstitutionnelle (http://bit.ly/1iAgDM3).

Le Senate report 93-549 (mandaté en 1973 et publié en ) intitulé ” Special Committee on the Termination of the National Emergency » (http://bit.ly/1csqItn) est un rapport qui mettait à jour l’état d’urgence nationale (http://bit.ly/L1jLq) qui persistait aux États-Unis depuis le 3 mars 1933 (suite à la fermeture de toutes les banques originalement par le gouverneur de Washington Clarence Martin). Cet état d’urgence aura duré 40 ans et a été réactivé par George W. Bush le 14 septembre 2001. Il est toujours en effet (http://1.usa.gov/198TitO ( https://www.whitehouse.gov/the_press_office/Message-from-the-President-regarding-the-emergency-declared-with-respect-to-the-September-11-2001-terrorist-attacks/ )).

John F. Kennedy a bien tenté de défier la réserve fédérale en signant le 4 juin 1963 l’ordre exécutif 11110 (http://bit.ly/pNyIf) ordonnant le retour et l’émission des ” silver certificates ». Chaque once de ” silver » dans les coffres de l’état permettait l’émission d’un certificat échangeable contre tout produit et service, remplaçant par le fait même les FRNs (les dollars américains). Évidemment, l’assassinat de Kennedy mis un frein à tout cela. Bien que l’ordre exécutif soit toujours en fonction, aucun autre président américain n’a jusqu’à ce jour émit de ” silver certificate ».

Quelques citations d’américains influents à propos des banques : – Président américain Andrew Jackson (1829-1837): ” Si le people comprenait l’injustice de l’argent et comment fonctionne notre système bancaire, il y aurait une révolution d’ici la fin de la journée. »

– Sénateur George W. Malone (Nevada) parlant devant le congrès en 1957: ” Je crois que si le peuple de cette nation comprenait pleinement ce que le congrès leur a fait depuis les 49 dernières années, il marcherait sur Washington et n’attendrait pas les prochaines élections. »

– John F. Hylan, maire de New York : ” La véritable menace contre notre république est ce gouvernement invisible, qui comme une pieuvre, étends ses tentacules gluantes sur nos villes, états et notre nation. »

– Président américain Franklin D. Roosevelt : ” La vérité derrière tout ça, comme nous le savons tous, c’est qu’une entité économique possède le gouvernement depuis les jours d’Andrew Jackson. »

– Président Woodrow Wilson : ” Certains des hommes les plus puissants des ” États-Unis, dans le monde du commerce et manufacturier, ont peur de quelque chose. Ils savent qu’il existe un groupe si puissant, si organisé, si subtile, si camouflé, si attentif, si interconnecté, si complet, si pervers, que quand ils le condamnent c’est à peine si c’est chuchoté. »

– Thomas Jefferson : ” Si le peuple américain laisse aux banques privées le contrôle de l’émission de la monnaie, les banques et corporations qui auront grossies autour d’eux, via l’inflation et la déflation, vont déposséder le peuple de tous leurs biens et terres jusqu’à ce que leurs enfants se retrouvent dans les rues d’un continent conquis par leurs ancêtres. »

Sources :

  1. United States Notes: http://bit.ly/dpBUE
  2. Gold certificates : http://bit.ly/17OaEAS
  3. Silver certificate: http://bit.ly/Dbn6e
  4. William H. Taft: http://bit.ly/Dbn6e
  5. List of US presidents: http://bit.ly/10o6BA
  6. 16ème amendement constitutionnel américain: http://bit.ly/3i2E2C
  7. Personne morale : http://bit.ly/18cFUtU
  8. Woordow Wilson : http://bit.ly/xL7VR
  9. Revenue Act of 1913: http://bit.ly/eKueac
  10. Impôt progressif: http://bit.ly/r79dRm
  11. Federal Reserve Act : http://bit.ly/rHwtu
  12. Acte signé par Wilson: http://bit.ly/17xJYC9
  13. La FED est une institution privée : http://bit.ly/IjueJc
  14. L’entrevue d’Alan Greenspan : http://bit.ly/IYMHLX
  15. La constitution américaine et la monnaie : http://bit.ly/BMDob
  16. Federal Reserve Notes : http://bit.ly/6R7hH
  17. Incorporation de la FED: http://1.usa.gov/ciUjBr
  18. 1$ Federal Reserve Note : http://bit.ly/1jrsDNB
  19. Federal Reserve Note vs United States Notes: http://bit.ly/1h6ABi9
  20. Fiat currency: http://bit.ly/1g18XAh
  21. Independant Treasury Act of 1920: http://bit.ly/1i19RkB
  22. Recall loans: http://www.lib.uwo.ca/borrowing/quickguide.html
  23. Washington State Senate Bill No. 185: http://bit.ly/hyfXtU
  24. Message inaugural de Franklin D Roosevelt : http://bit.ly/18sS7bN
  25. Proclamation 2038 : http://bit.ly/1e6Hv2B
  26. Executive Proclamation 2039 : http://bit.ly/tEDJA
  27. Résolutions des gouverneurs : http://bit.ly/1bHzez8
  28. Executive Proclamation 2040 : http://bit.ly/17ObEVK
  29. Message to Congress on Resumption of Banking: http://bit.ly/18cHU5t
  30. Executive order 6073 : http://bit.ly/1fpN3ZS
  31. Executive order 6102 : http://bit.ly/tz1g6
  32. Executive order 6111 : http://bit.ly/1aLxcAk
  33. HRJ-192: http://bit.ly/18V6dPN
  34. Executive order 6246 : http://bit.ly/1iAg8ld
  35. Senate Report 93-549: http://bit.ly/1csqItn
  36. État d’urgence nationale: http://bit.ly/L1jLq
  37. Trading With The Enemy Act of 1917 : http://bit.ly/PdrDl4
  38. Code de Commerce Uniforme : http://bit.ly/fiGFXC
  39. Social Security Act of 1935 : http://1.usa.gov/qVFpRA
  40. Internal Revenue Services: http://bit.ly/5DFLyA
  41. Le congressiste Ron Paul sur l’illégalité de l’IRS : http://bit.ly/1iAgDM3
  42. Executive Order 11110 : http://bit.ly/pNyIf
  43. National Monetary Commission : http://bit.ly/1dSEIKb
  44. National Monetary Commission’s reports: http://bit.ly/1ceqfuW
  45. Treasury department of the United States Government: http://bit.ly/1cNIJNR
  46. Speech du congressiste McFadden sur l’Angleterre comme créditeur: http://bit.ly/19mmjrC
  47. 1931, 2’290 banques font faillite : http://bit.ly/1a4aO2w
  48. 15 millions d’emplois perdus : http://nyti.ms/1cAXnI9
  49. L’état d’urgence aux États-Unis est toujours en cours : http://1.usa.gov/198TitO ( https://www.whitehouse.gov/the_press_office/Message-from-the-President-regarding-the-emergency-declared-with-respect-to-the-September-11-2001-terrorist-attacks/ )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

7 + eleven =